Le marché des produits de terroir constitue le bouquet final du Concours tunisien des produits du terroir.

Mme Inji Doggui Hanini, directrice générale de l’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA) était présente. Elle affirme que « le marché des produits du terroir est une occasion pour les producteurs de présenter leurs produits aux consommateurs tunisiens. C’est également une première fenêtre ouverte sur l’accès au marché international; ainsi qu’au marché local ».

Ainsi, son Excellence Josef Renggli, Ambassadeur de Suisse en Tunisie ouvrait le bal. Et ce, par une « succulente » inauguration du marché des produits du terroir; le jeudi 14 octobre, quelques jours seulement après sa prise de fonction.

À cette occasion, Son Excellence Josef Renggli a fait preuve d’une rare courtoisie, s’attardant devant tous les stands de l’exposition, sans exception. Il a pris soin de savourer chacun des produits. Il a exprimé son admiration de la saveur et de la qualité de nos produits du terroir.

À ce propos, il a affirmé: « C’est un grand plaisir pour moi d’inaugurer cette exposition et d’avoir pu goûter les produits du terroir tunisien. J’ai été énormément impressionné ».

Une première pleine d’espoir

« Parmi les exposants, bon nombre d’entre-deux en sont à leur première sur cet événement. Nous avons voulu recueillir leurs témoignages et impressions ». C’est ainsi que Wiem Nefzi, de la société Ruche Royale, a évoqué ses objectifs qui consistent à « faire connaître son entreprise et les produits qu’elle fabrique. Elle affirme que sa présence est également un gage de qualité pour sa marque.

« Nous ambitionnons également de cibler une nouvelle catégorie de clientèle. Celle-ci est peut-être différente de celle que nous avons déjà attirée », a-t-elle ajouté.

Khawla Elhaj Ameur de la société Flora Queen déclare: « Nous fabriquons un produit bio de manière traditionnelle que nous voulons faire partager aux consommateurs. Notre plus grande satisfaction lors de ces trois jours de marché est de voir les gens goûter et apprécier nos produits. »

Un discours que l’on retrouve également dans les propos d’Anis Rezgui, de la société Harmonie: « Nous ambitionnons de faire connaître nos produits. En souhaitant élargir les débouchés sur le marché local, dans un premier temps et, pourquoi pas à l’international, dans une deuxième étape. »

« Nous espérons consolider la relation de confiance qui existe déjà depuis 2018 et renforcer notre positionnement. Nous souhaitons également développer davantage notre marché à l’exportation », affirme Mohamed Farjallah, de la société Floraison.

Un véritable gisement

En effet, le marché des produits de terroir est une occasion de présenter l’offre en produits de terroir médaillés. Il constitue un véritable gisement à découvrir et à valoriser.

Pour rappel, ce concours a été organisé par l’APIA, sous l’égide du ministère de l’Agriculture. Et ce, en collaboration avec les ministères de l’Industrie et du Tourisme et la Cité des Sciences de Tunis, avec l’appui du PAMPAT. Ce dernier est mis en œuvre par l’ONUDI. Il est financé par le Secrétariat d’État à l’Economie de la Confédération Suisse (SECO).

D’après communiqué